L'argile

Publié le par Appaloosa

L’argile, une thérapie naturelle millénaire




© Aroma-zone

Introduction


L'argile est une roche sédimentaire, produit de la décomposition de roches riches en feldspathe, composées pour une large part de minéraux spécifiques, silicates en général d'aluminium plus ou moins hydratés, qui présentent une structure feuilletée qui explique leur plasticité, ou bien une structure fibreuse qui explique leurs qualités d'absorption.


Les argiles sont classées par famille selon les éléments minéraux qu’elles contiennent et leur structure cristalline. Sans entrer dans les détails il existe ainsi :


1. Les argiles riches en silice et alumine parmi lesquelles les plus connues :
Ø La Kaolite, de couleur blanche
Ø La Montmorillonite-beidellite, verte ou grise, appelée aussi Terre à Foulon, Bentonite, Terre des Sommières ou de Carpentras. Elle sert à purifier les huiles végétales et les matières grasses.
Ø Les Illites, utilisés pour la fabrications des briques ou la poterie.

2. Les argiles riches en silices et magnésium parmi lesquelles :
Ø L’Antigorite
Ø La Saponite, utilisée pour le raffinage des produits pétroliers
Ø Le talc
Ø Les Vermiculites, utilisées dans l’industrie du bâtiment
Ø La Sépiolite, utilisée pour les litières des animaux
Ø L’Attapulgite, qui contient en outre de l’aluminium et du fer, utilisée dans l’industrie pharmaceutique.

3. Les argiles riches en silice et fer comme :
Ø La Nontronite : raffinage des produits pétroliers
Ø La Glauconite



Une bonne argile doit être pure, de qualité minérale sélectionnée pour ses capacités d’adsorption, d’extraction récente et séchée au soleil (et non au mazout, ni même au four électrique, car les fortes températures en diminuent beaucoup les pouvoirs régénérateurs.




Les propriétés de l’argile


L’argile est une substance vivante qui agit avec discernement, entrave la prolifération microbienne ou bactérienne tout en favorisant la reconstruction cellulaire saine.


Ses deux propriétés principales sont l’absorption et l’adsorption :


Pouvoir absorbant : peut retenir toutes sortes de liquides, aussi bien qu’absorber les mauvaises odeurs ou décolorer.
Pouvoir adsorbant : c’est la fonction la plus recherchée en thérapie puisqu’elle permet la fixation et la neutralisation des toxines et des alcaloïdes. Ainsi l’argile peut capter, pour évacuer, les éléments indésirables dans le corps ou les produits de désassimilation.
Pouvoir anti-bactérien - L’argile empêche la prolifération bactérienne et microbienne - et pouvoir couvrant – tout dépend de la structure de l’argile -




Les principales argiles utilisées en thérapie


Ø L’argile verte


La meilleure de toute est la Montmorillonite (qui peut d’ailleurs être verte, blanche et même bleue), très riche en magnésie. Elle contient de la silice, de l’oxyde de fer, de l’oxyde d’aluminium, de l’oxyde de manganèse, de la chaux, de l’oxyde de magnésium, de la potasse, de la soude, de l’oxyde de titane et des phosphates.


Propriétés :
- Désintoxiquante
- Reminéralisante
- Absorbante


C’est l’argile la plus utilisée car ses multiples propriétés en font recommander l’usage dans de nombreux cas. On l’emploie pour reminéraliser et drainer, par voie externe en cataplasmes épais ou par voie interne sous forme d’eau argileuse à boire.


Ø L’argile blanche ou Kaolinite


Née de la décomposition de roches granitiques, elle est constituée de deux couches : silice et alumine.


Propriétés :
- anti-bactérienne
- fort pouvoir couvrant
- anti-inflammatoire
- cicatrisante
- résout les fermentations intestinales
- absorbe les toxines


En usage interne, cette argile est précieuse comme pansement protecteur de la muqueuse gastrique et intestinale dont elle accélère la cicatrisation, comme remèdes contre les ballonnements et intoxications alimentaires. Par son effet de lest elle aide à lutter contre la constipation.
En usage externe tout lui est permis : cataplasme, emplâtre, masque. Elle est excellente en bain de bouche et pour le poudrage des bébés.


Ø Argile verte allemande ou « Ludos »


De couleur beige ou gris-orangé, elle est la plus employée en Allemagne. Elle possède toutes les qualités de la Montmorillonite.



Ø Illite


Très répandue dans le nord de la France, cette argile commune, fortement calcique et pauvre en magnésium, colle beaucoup à la peau. Son bon pouvoir d’absorption la fait utiliser surtout pour sa capacité d’absorber les déchets , impuretés, etc. En cataplasmes épais, elle est aussi très intéressante dans le cas de traumatismes et contusions divers dont elle fait diminuer le gonflement (entorses, foulures … )




L’argile en usage interne


En usage interne, l’argile absorbe et draine le malsain sans toucher aux cellules saines. Elle ne va pas se contenter de traiter un problème direct, elle va agir sur tous les organes affectés selon les besoins. Il est recommandé d’en faire des cures régulières, au moins 2 fois par an à l’automne et au printemps.
La prise d’argile par voie interne ne pose aucun problème, avec toutefois quelques précautions d’emploi :


- Mieux vaut s’abstenir de prendre de l’argile par voie buccale lorsqu’on prend un traitement médical, allopathique ou homéopathique, celui-ci risquant de s’en trouver perturbé.
- Il ne faut pas prendre d’argile par voie buccale en cas de tendance ou risque d’occlusion intestinale, tendance ou risque d’étranglement d’une hernie, prise d’huile de paraffine dans les quinze jours qui précèdent ou pendant la cure d’argile prise par voie interne.



Préparation du lait d’argile


Rien de plus simple !


- Mettre une à deux cuillères à café d’argile surfine en poudre dans un verre (ne jamais utiliser de verre en cristal ou à la parois trop fine ; vous pourriez avoir la mauvaise surprise de le voir éclater ! Ne pas non plus utiliser de cuillère en métal.)
- Ajouter de l’eau, si possible minérale et non javellisée.
- Bien mélanger le tout avec une cuillère en plastique ou en bois.
- Laisser reposer le mélange toute la nuit ou au moins quelques heures.



Il est inutile de prendre de grandes quantités d’argile : une seule cuillère à café quotidienne suffit. On peut se contenter de boire seulement l’eau argileuse en laissant le dépôt au fond du verre, ou remuer le tout au moment de la prise pour tout avaler. Au début du traitement il est préférable de se contenter de boire l’eau argileuse en laissant le dépôt au fond du verre.

Une cure dure en général trois semaines avec un arrêt d’au moins une semaine avant de recommencer une nouvelle cure. L’idéal est de prendre l’argile une semaine sur deux.

L’eau argileuse peut être prise la matin au réveil, le soir au coucher ou ½ heure avant les repas.




L’argile en usage externe


A noter : JETEZ l’argile une fois utilisée !




Ø Le cataplasme


Mélangez l'argile avec de l'eau pour obtenir une pâte homogène. Placez cette pâte sur une bande de tissu qui permettra le retrait aisé du cataplasme . Comme support du cataplasme utilisez un tissu en textile naturel (coton, lin, soie… ). Entourez le cataplasme d'un grand tissu (juste pour éviter de coller de l'argile partout sur vos vêtements ...). Laissez ce cataplasme de 1/2 h à 2 heures suivant les cas (parfois même toute la nuit) . Ne pas laisser sécher !

Mélangez l'argile avec de l'eau pour obtenir une pâte homogène. Placez cette pâte sur une bande de tissu qui permettra le retrait aisé du cataplasme . Comme support du cataplasme utilisez un tissu en textile naturel (coton, lin, soie… ). Entourez le cataplasme d'un grand tissu (juste pour éviter de coller de l'argile partout sur vos vêtements ...). Laissez ce cataplasme de 1/2 h à 2 heures suivant les cas (parfois même toute la nuit) . Ne pas laisser sécher !

En règle générale il est préférable d’appliquer un cataplasme froid sur un endroit chaud, fiévreux, congestionné ou enflammé ; tiédi lorsque le cataplasme a pour but la revitalisation générale ou d’un organe en particulier, la reconstitution osseuse ou encore sur le foie, les reins ou la vessie.


Rappelez-vous ceci "toute action doit être immédiatement suivie d'une réaction". Ainsi, appliquée sur une zone enflammée, l'argile devra rafraîchir. Au contraire, appliquée dans le but de revitaliser, de tonifier, elle devra réchauffer.

Précaution : Ne jamais appliquer de l'argile sur une grande plaie ouverte !





Ø Les soins de beauté


C’est l’utilisation la plus facile et la plus courante. L’argile permet de se fabriquer soi-même des produits naturels efficaces et adaptés à son type de peau. (On trouve aussi de l’argile en tube prête à l'emploi, mais c’est généralement plus coûteux et elle peut contenir des additifs).

En règle générale, la famille (Montmorillonite –revitalisante – , Kaolinite –adoucissante – …) et la couleur de l’argile définissent ses propriétés :



Argile Verte


Universelle, l'argile verte s’emploie pour ses vertus absorbantes, cicatrisantes, calmantes et purifiantes.
Elle est utile en cas d’inflammation et pour les soins des peaux mixtes et grasses.



Argile Jaune


Cicatrisante, exfoliante, lissante et tonifiante, plus douce que l’argile verte, l'argile jaune s’emploie pour les soins des peaux sensibles mixtes et à tendance grasse.



Argile Blanche


L'argile blanche, très douce, décongestionnante et apaisante, est particulièrement adaptée aux peaux sèches sensibles ou irritées et aux peaux matures.



Argile Rose


L'argile rose très douce, apaisante et purifiante, est connue pour son effet « bonne mine ».
Elle s’utilise ainsi sur les peaux ternes, fatiguées, fragiles et réactives.



Argile rouge


L'argile rouge est conseillée aux peaux normales et aux peaux sèches et sensibles. Elle doit sa coloration aux oxydes de fer. Riche en oligo-éléments, elle est rééquilibrante et redonne de la luminosité à la peau. Elle est également reconnue pour améliorer la circulation sanguine.



Argile bleue


L'argile bleue à des propriétés oxygénantes. Eliminant les impuretés, elle apporte éclat et luminosité au teint.




Ø D’autres usages....


- L'argile peut être conseillée à la place du talc pour poudrer les bébés.
- Pour les verrues, frottez-les avec une demi-gousse d'ail puis appliquez un cataplasme d'argile aussi souvent que possible.
- En cas d'aphtes, faites des bains de bouche avec de l'eau argileuse plusieurs fois par jour.
- Pour une angine, faites des gargarismes plusieurs fois par jour avec de l'eau argileuse additionnée d'un peu de vinaigre de cidre.
- Saupoudrez régulièrement d’argile verte surfine le pied de vos plantes d’intérieur : cela leur apportera des oligo-éléments utiles et permettra de maintenir un taux d’humidité satisfaisant.
- Le rhassoul est une sorte d’argile ; il favorise la dissolution des amas graisseux et cellulitiques et raffermit les tissus relâchés. Dissoudre environ 100 g de rhassoul dans un bain aromatique et s’y détendre ½ heure en frictionnant bien les zones atteintes de cellulite.





Sources:


Le livre L’argile facile de Marie-France Muller
Ekopédia
Embellys
Wikipedia
Aroma-zone






Publié dans Ecologie

Commenter cet article

Laly 07/04/2006 10:59

Tu as déjà fait une cure d'argile interne ? C'est vraiment sans danger ? Je crois que je n'oserais pas...
Sinon ton article est très intéressant; merci.
Bisous

Appaloosa 07/04/2006 12:03

Bonjour Laly,
Non je n'ai encore jamais fait de cure d'argile interne, mais je pense essayer bientôt.
C'est sans danger, pourvu que tu respectes les mises en gardes citées dans l'article. Il faut aussi faire bien attention à ne pas mager trop gras pendant la cure; mais cela est valable pour n'importe quelle cure ;) !
Pour commencer doucement, il vaut mieux s'en tenir au lait d'argile (càd en ne buvent que l'eau et en laissant l'argile dans le fond).