La surconsommation

Publié le par Appaloosa

La surconsommation a un impact direct sur l’environnement,

 

que ce soit par l’épuisement des ressources naturelles ou par la production massive de pollutions et de déchets. Sans remettre en question l’amélioration de la qualité de vie, il est de plus en plus urgent de s’interroger sur nos actes d’achat, et de trouver de nouveaux modes de consommation qui répondent à nos besoins tout en ayant un impact plus limité sur la nature.

«Vivre simplement, pour que simplement d’autres puissent vivre» (Gandhi).

Les produits écologiques

Un « produit écologique » nécessite peu de ressources naturelles pour son élaboration, génère peu de nuisances lors de son utilisation, et peu ou pas de déchets à la fin de son existence.
Pour ces raisons, privilégiez dans vos achats :

- Les produits avec le moins d’emballage possible ;

- Les produits conçus pour être recyclés, repris ou réutilisés : consignes, écorecharges, verres à moutarde, etc. ;

- Les produits fabriqués en matières naturelles, dont la fabrication et l’exploitation requièrent moins d’énergie et génèrent moins de produits toxiques : bois, verre, laine vierge, etc. Veillez toutefois à ce que le produit n’utilise pas de matières naturelles dont l’exploitation lèse gravement l’environnement (bois exotiques, par exemple, cf « La chambre ») ;

- Les produits dont la durée de vie est la plus longue. Leur impact écologique est bien moins lourd que celui des produits jetables (rasoirs, gobelets, etc.) qui génèrent beaucoup de déchets ;

- Les produits fabriqués localement : vous éviterez ainsi les nuisances dues à leur transport.

- Pour vos achats, privilégiez autant que possible les magasins « bios », qui offrent un large choix de produits écologiques.

- L’étiquette indique la composition et la provenance du produit. Lisez-la attentivement, pour choisir en connaissance de cause. Et privilégiez les produits et les marques dont la qualité s’avère la plus écologique et/ou garantie par un « écolabel» officiel. Avec votre pouvoir d’achat, vous influencerez très efficacement les producteurs et les distributeurs.

- Renseignez-vous auprès des associations de consommateurs pour choisir les produits de meilleure qualité environnementale.

- Privilégiez les produits issus du commerce équitable qui, en plus d’assurer de meilleurs conditions sociales, garantissent souvent des modes de fabrication et d’exploitation plus écologiques.

- Un objet vétuste peut sans doute être réparé ou recyclé, en évitant ainsi un nouvel achat, et donc la production d’un nouvel objet et ses conséquences sur la nature. Pensez-y : ce sera pour vous l’occasion de développer une personnalisation, une créativité que vous ne soupçonniez peut-être pas !

- L’achat d’un produit ne s’impose pas toujours : pour vos besoins ponctuels (percer une cloison, nettoyer une moquette, etc. ), vous pouvez emprunter l’appareil nécessaire ou le louer dans un magasin de bricolage ou chez un loueur spécialisé. Vvous éviterez ainsi la consommation de ressources et d’énergie occasionnée par sa fabrication… et vous soulagerez vos placards !

- A la caisse, limitez autant que possible les sacs plastiques jetables : ils détériorent pour des dizaines d’années les paysages, polluent l’air en cas d’incinération, et constituent un danger mortel pour les cétacés et les tortues marines. Munissez-vous plutôt de cabas, paniers, filets, caddies et autres sacs à dos pour vos courses, ou achetez les sacs réutilisables proposés par certains magasins.

Pour en savoir plus :


- Pour consommer mieux :

 

« Le guide du consommateur responsable », M. Leroy, Marabout
« Le guide du consommateur éthique », de l’Observatoire de l’éthique, Albin Michel
Revue « 60 millions de consommateurs », 01 45 66 20 20, www.inc60.fr
Revue « Que Choisir », UFC (Union Fédérale des Consommateurs), www.quechoisir.org (rubrique « environnement »)
Revue « Cadre de vie », CNCV (Consommation, logement et cadre de vie), 01 56 54 32 10, www.cncv.org
Revue « Le nouveau consommateur »
Association « Action consommation », www.actionconso.org
Pour choisir les marques les plus écologiques : www.transnationale.org
Les 10 produits les plus écologiques par catégories (électroménager, éclairage, voiture,...) : www.topten.ch (site créé par le WWF)
Sur la conception écologique des produits : « Facteur 4 : deux fois plus de bien-être en consommant deux fois moins de ressources », E. von Weizsächer, AB. Lovins et LH Lovins, éd. Terre Vivante ; « Il y aura l'âge des choses légères, Design et développement durable», Thierry Kazazian, Victoires Editions.

- Liste à jour des produits recyclés :

Eco-emballages, 01 40 89 99 99, www.produitsrecycles.com.
Sur la simplicité volontaire : www.simplicitevolontaire.org(au Québec).
Sur la décroissance soutenable : www.decroissance.org.
Sur la suppression des sacs plastiques et le suremballage : campagne WWF « Du jetable au durable », www.wwf.fr

- Magasins bio :

Biocoop (réseau de magasins coopératifs de produits écologiques, qui éditent la revue « Consom’action »), 05 62 34 10 37, www.biocoop.fr ;
Autres adresses sur : www.planetecologie.org
Eco labels :

- Produits certifés NF Environnement :


liste mise à jour sur www.marque-nf.com
Produits portant l’écolabel européen : liste sur www.marque-nf.com
Normes appliquées aux produits français : www.afnor.fr, 01 41 62 80 00

La publicité

- Posez un autocollant ou une affichette « Pas de pub, merci ! » sur votre boîte aux lettres, afin de limiter la distribution de prospectus commerciaux et la consommation inutile de papier.

- Si vous souhaitez ne plus recevoir le courrier publicitaire envoyé par la Poste, demandez à être inscrit sur la liste Robinson-Stop Publicité, ce qui vous rayera du fichier des entreprises de vente à distance adhérant à la FEVAD (coordonnées dans «En savoir plus »).

- Participez à la « Journée sans achats » (fin novembre) qui a pour objectif de sensibiliser le grand public à la question de la surconsommation.

Pour en savoir plus :

- Liste Robinson –Stop Publicité : FEVAD (Fédération des Entreprises de Vente à Distance), 01 42 56 38 86, www.fevad.com

- Sur la journée sans achat : www.adbusters.org ; Casseurs de pub, 04 72 00 09 82, http://antipub.net;


Epargne et crédits

La gestion de nos finances reflète notre rapport à la Terre : il s’agit de remettre l’économie au service de l’homme, en étant conscient du poids de notre consommation et de nos choix budgétaires dans les équilibres planétaires (économiques, sociaux ou écologiques).

Les crédits

Nous avons actuellement la possibilité de dépenser plus que nous ne possédons. Cette facilité et le type de gestion qu’elle implique se retrouvent dans notre façon de gérer la planète : nous exploitons nos ressources sans voir que les intérêts de la dette seront de plus en plus lourds à payer.

- Avant de vous lancer dans la grande aventure du crédit, qui vous engage sur des mois ou des années, pensez aux alternatives qui s’ouvrent à vous. D’une façon générale, avant d’acheter un produit, demandez-vous si vous ne pouvez pas satisfaire vos besoins et vos envies différemment. Passer du temps avec ses proches, jouer avec ses enfants, sortir, etc. ne se monnaie pas : comme le dit la sagesse populaire, « l’argent ne fait pas le bonheur » !

- Renseignez-vous sur les cercles de « simplicité volontaire », qui réunissent des personnes désireuses de vivre mieux en consommant moins.

- Empruntez bien, vous consommerez mieux. L’adéquation des formules de crédit varie selon l’objet de l’emprunt, la somme engagée et la durée. Comparez-les et faites jouer la concurrence : les crédits sont un produit de consommation comme un autre.

- Dédiez vos crédits, comme votre épargne, à un projet particulier. En planifiant son engagement, on est moins tenté par les soi-disant « bonnes affaires » et les achats impulsifs.

- Evitez de financer vos dépenses courantes (alimentation, etc.) par des crédits. Gardez-les pour des biens durables… et de faible empreinte écologique, de préférence.

- Méfiez-vous des « crédits revolving » : malgré leur apparence de rêve et de facilité, ils poussent à la consommation sans réel suivi de budget.

L'épargne

Le rôle premier de l’épargne, comme du crédit, est de subvenir à des besoins réels. Définissez à l’avance vos priorités pour l’argent qui vous reste après des dépenses fixes (loyer, par exemple) et courantes (alimentation, transports, etc.).

- Epargnez votre argent tout en épargnant la planète. Etablissez une gestion équilibrée de votre budget : en intégrant quelques principes écologiques, vous réaliserez des économies non négligeables que vous pourrez réintégrer, par exemple, dans des achats parfois un peu plus coûteux à l’achat, mais plus respectueux de la nature et des hommes (agriculture bio, équipement de la maison, commerce équitable, etc.). Vous rentrerez alors dans le cercle vertueux du développement durable qui joint économie, social et écologie.

- Aides financières
Si vous souhaitez investir dans des équipements liés à la maîtrise de l’énergie (solaire, bois, géothermie…) ou dans les transports « propres » (véhicule électrique, GPL…), vous pouvez obtenir des aides financières : renseignez-vous auprès de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie. Cet établissement public peut aussi vous apporter son soutien technique. Vous pouvez aussi vous adresser à votre Conseil Général ou à votre préfecture.

Placements

Il est possible, aujourd’hui, de choisir où va son argent, de l’investir dans des placements tenant compte des critères écologiques et d’encourager les micro-crédits privilégiant des engagements locaux à long terme.

- Placements éthiques

L’argent est placé dans des entreprises reconnues pour leurs engagements sociaux et écologiques : sont donc exclus les secteurs de l’armement, du tabac, de l’alcool, ou du nucléaire. Certaines banques proposent ainsi aux particuliers différents placements éthiques : livrets, CODEVI, FCP, comptes à termes, OPCVM, assurances vie, etc.

Pour choisir les entreprises les plus engagées, les gestionnaires de fonds éthiques font appel à des agences de notation (Vigeo ou Core Ratings, par exemple), des associations comme le CFIE ou le Cercle Ethique des Affaires, ou bien investissent dans des entreprises faisant partie d’indices boursiers liés au développement durable comme le Dow Jones Sustainability Index (DJSI), ou le Domini Social Index (DSI400).

Vérifiez sur quels fonds s’engage votre banque et sur quels critères environnementaux sont constitués ces fonds.

- Placements solidaires :

Ces placements sont investis dans des projets de petite taille, souvent peu rentables, avec une forte utilité environnementale ou sociale : réinsertion, associations caritatives, agriculture biologique, etc.

- Fonds de partage

Ce sont des fonds où l'épargnant renonce à une partie de son profit pour le donner à une ONG.

- Activisme actionnarial

Vous pouvez aussi influencer plus directement les entreprises en intervenant dans leurs assemblées générales. En 2001, des particuliers associés à des ONGs ont pu ainsi, en utilisant leur droit de vote, forcer les fabricants de « colas » à agir pour le recyclage de leurs bouteilles.

Pour en savoir plus :

- Les crédits

Subventions aux projets environnementaux de particuliers : ADEME, 08 10 06 00 50, www.ademe.fr
Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (renseignements sur des aides possibles) : www.anah.fr


- L’épargne

Sur l’économie solidaire : "Les placements éthiques. L'épargne alternative et solidaire", Alternatives économiques, Hors-série pratique n°9, 2003, et www.alternatives-economiques.fr ; www.planetecologie.org
Sur les index :
DSI400, www.kld.com ;
DJSI : www.sustainability-index.com
Sur l’activisme actionnarial : Amis de la Terre : www.foe.org/international/shareholder
Sur les entreprises et l’écologie : « L’entreprise verte », Elizabeth Laville, Village Mondial
Liste des fonds éthiques : www.epargne-en-conscience.fr, 04 42 27 17 95 ; www.novethic.fr, 01 49 49 10 50
Evaluation des fonds éthiques : Vigéo : www.vigeo.fr, 01 49 72 46 00 ; Core ratings : www.coreratings.com, 01 55 28 85 50 ;
Cercle Ethique des affaires, www.cercle-ethique.net
Fédération des Cigales : 01 49 91 90 91, www.cigales.asso.fr
Label de placements solidaires : Finansol, 01 53 36 80 60, www.finansol.org
La NEF, 08 11 90 11 90,
www.lanef.com

 

Article édité par WWF-Planète Attitude On Line


 

Publié dans Ecologie

Commenter cet article

bobis52 28/03/2009 10:56

Sur cette page,http://appaloosa.over-blog.com/article-1630998.htmlVous écrivez : Revue « Cadre de vie », CNCV (Consommation, logement et cadre de vie), 01 56 54 32 10, www.cncv.orgen fait, c'est clcv à la place de cncv